Prise de tête ou une chimère photographique

Prise de tête ou une chimère photographique
Vous prenez un ami, vous le mettez en situation pour votre projet photographique, Expression, et puis là, une envie fugace de tenter un truc… Il me restait un positif transparent de film couleur Polaroid Originals, je vire les gousse mais garde le reste. Je vais dans une de mes boites à malice 8×10 et prends une rangée de pods de chimie de 809. J’assemble les pods et le positif. Ensuite, manquant de négatif de 809, je prends le négatif d’un 891 (film pour transparent de rétroprojection) qui est compatible avec la chimie 809. Prise de vue, et développement. A la sortie de la développeuse, je laisse dans le noir environs 5 minutes pour être sur. Puis je sors cette chimère née de mon empirique appétit, épluchage et je vois cette image, et craque un bout de la photo reste sur le néga, comme une gelée que je ne pourrai jamais retirer. Bref, cette petite expérience m’a donné du plaisir, et au fond c’est bien là l’essentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.